téléchargé

Quand le vieux monsieur Linh débarque à Brest dans le centre de réfugié, il est l'unique rescapé de son village, il n'a pu sauver que sa petite fille qu'il tient en permanence contre lui comme si toute sa vie en dépendait. Dans ce pays étranger sans odeurs, monsieur Linh est bien perdu, il ne s'autorise que de timides promenades, de peur de se perdre. Alors sa rencontre sur le banc d'un parc du coin avec Monsieur Bark semble bien miraculeuse. Monsieur Bark doit bien faire deux fois la taille de Monsieur Linh, ils ne se comprennent pas, mais ces deux là n'ont pas besoin de mots pour effacer les douleurs du passé. Philippe Claudel nous emmène à la rencontre d'une drôle d'amitié, et d'une belle histoire. La fin est une apothéose qui éclaire le roman d'une autre lumière. Bravo !

160 pages